Première attaque d’une maladie fongique, l’Alternariose

Cela faisait plusieurs jours que j’avais remarqué que certains pieds de tomate présentaient des feuilles basses anormales. Elles étaient plus ou moins recroquevillées, plutôt jaunes par endroit. Je les avais enlevé en pensant qu’elles étaient “vieilles” et donc devenues inutiles. Dans mon esprit je faisais un simple taillage en quelque sorte. Mais des tâches brunes sont apparues sur certains pieds surtout sur des plants de tomate qui ne me semblait pas en bonne forme. De là, j’ai effectué une petite recherche sur internet pour connaître la cause de ces symptômes. Le verdict est tombé: je subis une attaque de l’alternariose. 

L'alternariose, c'est quoi cette vilaine chose?

Le coupable c'est lui !!!

Voici le coupable et sa photo.

L’alternariose de la tomate est causée par un pathogène, Alternaria dauci f. sp. solani ou Alternaria tomatophila , qui réside pendant la saison hivernale sur les différents débris de végétaux comme les feuilles, les tiges, les branchages morts sous forme de mycélium, de conidies (spores) ou de chlamydospores.

La propagation se fait grâce au vent et à la pluie. La maladie peut-être transmise par les semences. C’est pour cela qu’il est recommandé de ne pas récolter les graines des plants de tomate contaminés.  L’humidité est essentielle pour une sporulation abondante du champignon. 
La libération de spores est facilitée par des conditions météorologiques sèches. 
La germination et la pénétration des spores nécessitent des températures fraîches (18-25 ° C). 
La rosée et la pluie légère (5mm) favorisent la propagation de la maladie mais elles doivent se produire à plusieurs reprises pour provoquer son développement rapide.

alternariose pathogène
alternariose INRA

Image INRA

Les symptômes

alternariose feuille malade

On voit bien les altérations circulaires et qui ressemblent à des mires. Ces feuilles vient de la variété de tomate Grégori Altaïr qui semble plus touchée que les autres.

Les symptômes de l’alternariose chez la tomate débutent sur les feuilles les plus âgées, par de petites taches jaunes virant rapidement au brun-noir, nécrotiques, circulaires et aux contours nets, d’environ 5mm de diamètre, qui s’étendent progressivement de manière concentrique. Les tiges peuvent aussi présenter des taches grises ou brunes, elliptiques et concentriques.

Pour mes plants de tomate infectés, la maladie se cantonne sur les feuilles basses.

alternariose

J’ai plusieurs variétés de tomate qui sont touchés comme la Moskvich Div, elle a des feuilles type “patate” mais les lésions sont différentes car elles suivent les nervures de la feuille. On retrouve néanmoins le halo jaune autour de la lésion.

Il y a aussi un plan de tomate Délice d’or, un plant de Noire de Crimée, 2 plants de la Grushovka,  et aussi un plant de tomate à feuille patate la Lotus.

Feuille de Moskvich Div

alternariose moskvich div

Feuille de Lotus

Image INRA

Les fruits peuvent aussi être touchés au point d’attache de la tomate, des taches noires, en creux, de 1 ou 2 cm de diamètre, apparaissent. Ces lésions s’aggravent souvent avec l’arrivée d’autres champignons qui profitent de ces points d’entrée pour se développer, et engendrent des zones de pourriture humide plus ou moins étendues sur les fruits.

Les conditions d'apparition de l'alternariose

L’apparition de l’Alternariose appelée aussi “brûlure hâtive” se déclare aussi bien sur des jeunes plants de tomate (et dite adieu à votre récolte) ou sur des plants plus âgés (possibilité de sauver une partie des tomates en coupant (et en brûlant) toutes les parties atteintes. Les conditions atmosphériques jouent un rôle considérable dans le développement de l’alternariose de la tomate. Celle-ci est favorisée par une atmosphère chaude et humide.

Nous avons eu, il y a maintenant 2 semaines, ce que j’appelle du sale temps: Bruine, atmosphère moite avec un taux d’humidité dans l’air de 80%.  Rien ne séchait, ni le linge, ni les sols lavés.  J’avais fait au retour du soleil un traitement à la bouillie bordelaise. Mais je pense qu’il était trop tard.

 

Les traitements de l'alternariose

Traitements préventifs

Je dois avouer qu’avant que la maladie ne se déclare je n’avais pas fait de traitement préventif plus que cela. Car quand on n’est pas encore confronté à ce genre de situation, on n’image pas que cela peut arriver. J’ai simplement fait une pulvérisation de bouillie bordelaise juste après cet épisode de mauvais temps pour éviter le mildiou. Visiblement cela n’a pas suffit.

Il y a plusieurs gestes que nous pouvons faire pour prévenir de ces attaques.

D’une façon générale et cela vaut pour l’ensemble des maladies, on peut adopter de base les 8 gestes qui suivent:

  1. Utiliser des semences saines issues de fruits sains. En cas de doute, les graines non enrobées pourront être traitées à l’eau chaude, avec un fongicide.

  2. Espacer les plants de tomate de 70 à 80 cm pour éviter la contamination.

  3.  Désinfecter le matériel servant au taillage des plants de tomate.

  4. Contrôler la qualité des plants.

  5. Ne pas planter dans des sols hydromorphes (sol montrant des marques caractéristiques d’une saturation en eau (la vie microbienne est noyé dans un sol hydromorphe).

  6. Choisir une densité de plantation assurant une bonne aération de la végétation. Eviter tout stress aux plantes, et leur assurer une fumure équilibrée, notamment en azote.

  7. Pailler le sol pour constituer une barrière mécanique réduisant les contaminations

  8. Préférer l’irrigation au goutte à goutte plutôt que par aspersion.

  9. Éliminer assez rapidement les débris végétaux, en cours de culture à la suite des différentes opérations culturales, et en fin de culture après l’arrachage des plantes

Traitement curatif

La détection précoce de l’infection est très cruciale pour la gestion efficace de la brûlure hâtive de la tomate causée par Alternaria solani .

Pour éradiquer l’alternariose de la tomate, il convient :

  1. D’éliminer les premières feuilles touchées

  2. D’utiliser principalement un traitement antifongique. Ce fongicide est administré à une cadence fixe. On utilise sur la culture en cours un fongicide anti-mildiou de contact

  3. Une fois les feuilles coupées, traiter le plant atteint à la décoction d’ail. On peut aussi utiliser de la bouillie bordelaise ou du soufre en veillant à ne pas traiter les fleurs (elles ne donneraient pas de fruits). En agriculture non biologique on peut utiliser des fongicides classiques.-En cas de plants très fortement atteints il est plus sage de les arracher et de les brûler (les applications seront effectuées tous les 7 à 10 jours, sur des plantes sèches, et devront être renouvelées à la suite de pluies importantes excédant 20 mm)

Le traitement préventif, je l’ai mis en place dès la plantation des tomates en respectant tous les points. Le seul facteur que je ne peux pas maîtriser c’est la météo.  Il faut donc je  mettes en œuvre le curatif maintenant que la maladie s’est déclarée..

Grushovka taillé

J’ai éliminé les feuilles malades en les coupant. Les plants sont maintenant “haut sur patte”. La tige au niveau du sol est “à nu”.

J’ai vaporisé aussi sur mes 72 pieds de tomate de la bouillie bordelaise dans un premier temps.

Grégori Altaï taillé

Après des recherches intensives sur le net pour trouver l’origine des ces tâches, j’ai vu que l’on pouvait aussi traiter cette maladie avec une décoction d’ail.

Je me suis vite empressée de préparer ce remède qui je l’espère fera des miracles pour mes chers plants de tomate. J’ai préparé 7 litres en tout. Au bout de 3 jours j’ai pulvérisé de la bouillie bordelaise.

décoction ail alternariose

Avez vous eu à faire face à cette maladie? n’hésiter pas à m’en faire part. A bientôt.

About

You may also like...

Your email will not be published. Name and Email fields are required