4 décembre 2022

Pailler les tomates, une autre règle d’or du jardinier

Maintenant que j’ai diminué le temps consacré à  l’arrosage  des tomates grâce à mon installation de goutteur à goutte, je vais pouvoir résoudre en partie le temps chronophage que prend le désherbage. L’année dernière j’avais paillé tardivement les tomates avec des tontes de gazon. Et seulement une partie car j’en n’avais pas eu assez. Cette année, j’ai décidé de pailler les tomates dans leur intégralité et rigoureusement.

Que veut dire pailler les tomates?

Définition: Pailler les tomates c’est l’action de recouvrir le sol au niveau des pieds de tomates, sur plusieurs centimètres, avec un composé organique.

Il peut être de différentes origines:

  1. Paille de céréales

  2. Résidus de tonte

  3. Débris végétaux comme le BRF (Bois Raméal Fragmenté = rameaux de jeunes arbres découpés en petit fragment), feuilles mortes etc…

Les bénéfices de pailler les tomates

Méthode ancestrale qui revient au goût du jour tant ses bénéfices font l’unanimité auprès des jardiniers.

Le premier bénéfice est  sans nulle doute qu’il permet de limiter l’évaporation d’eau  et donc l’arrosage. A ce niveau, son effet est double. Le paillage des tomates empêchent les rayons du soleil d’arriver jusqu’au sol et le dessèchement par le vent.

Le deuxième bénéfice, non négligeable, est la limitation du développement des adventices et donc du désherbage. Certaines vivaces (liseron, chardons, chiendent …) vont tout de même résister et arriveront à se faufiler à travers le paillage. Mais le temps consacré à cette activité ludique (je plaisante bien sûr) sera grandement diminué. 

On peut ajouter à la liste des bénéfices, la protection des pieds de tomate contre les maladies. Les feuilles basses ne seront pas en contact avec le sol porteur de germes.

Pailler les tomates, cela permettra de garder au chaud les pieds de tomates la nuit et au frais le jour. Il joue le rôle de régulateur thermique.

En plus de tout cela, il permettra d’améliorer la qualité du sol en se décomposant en humus. L’activité nécrophage des micro-organisme, des vers et autres insectes va être augmentée et ce qui permettra une bonne oxygénation du sol et une mise à disposition des éléments nutritifs. 

 

Pailler les tomates avec de la paille, mon choix

Parmi un large éventail de matériaux de paillage, mon choix s’est porté sur la paille. 

J’aurais pu choisir les tontes de gazon comme l’année dernière, mais je n’ai pas assez de surface herbeuse pour couvrir l’intégralité mes 42 m2 de jardin dédié à la culture de la tomate. Pourtant, c’est très peu coûteux. Pour le BRF, je ne connais pas de source d’approvisionnement comme des élagueurs professionnels. Et je n’ai pas beaucoup de jeunes arbres à couper. Il me faudrait un bois pour recouvrir le sol de mon jardin.  Par contre, j’ai un collègue de travail qui connaît un agriculteur qui vend des petits ballots de paille. Une aubaine car les petits ballots se font rares de nos jours. Le prix est bon marché soit 1 euro 50 le ballot.

La paille est une matière sèche, qui ne risque pas de fermenter, de monter en température ou même de former des plaques comme cela peut être le cas souvent avec le gazon ou d’autres paillis de végétaux frais. Elle peut être posée sur le sol en couche relativement épaisse (suffisante pour ne plus laisser filtrer la lumière), empêchant ainsi la plupart des herbes indésirables d’envahir les cultures.

Mais malgré tous ces bénéfices, il y a un léger inconvénient. La paille peut créer momentanément une « faim d’azote« .

Les micro-organismes qui se nourrissent de la paille ont besoin de beaucoup d’azote pour la décomposer. Ils vont donc la puiser dans le sol et cela risque de provoquer provisoirement une carence en azote pour les cultures. Heureusement la faim d’azote ne dure que peu de temps et une fois la paille décomposée, il retourne dans le sol. Toutefois, pour éviter ce petit inconvénient, il suffit d’apporter un peu d’engrais azoté avant de pailler.

Pour ma part, j’ai fait un apport d’engrais biologique à chaque pieds de tomate (mélange de 50% de purin d’ortie et de 50% de purin de consoude) avant de pailler vers le 10 juin. Et il est prévu que j’en fasse de nouveau un apport d’ici quelques jours avec ce même mélange.

Allons pailler les tomates

Mise en place de la paille

autre vue d'ensemble du système d'arrosage des tomates terminé bilan de la saison 2018

Jardin le 11/06. Le système d’arrosage des tomates est en place. Il faut maintenant pailler les tomates.

Voici les ballots de paille qui vont me servir à pailler les tomates. J’en ai pris 3 pour l’instant car je ne savais pas la surface qu’un ballot me permettrait de couvrir.

Ils mesurent en longueur 90 cm en largeur 45 cm et en hauteur 35 cm.

Il est conseillé de pailler le sol sur une terre humide. Ainsi, la paille va garder l’humidité du sol. Il faut aussi enlever les mauvaises herbes avant de pailler les tomates.

ballot pour pailler les tomates

La pluie est venue arroser le jardin une journée avant. Et le ciel couvert, (très couvert d’ailleurs) a permis qu’il reste humide. Je répartis la paille sur plusieurs centimètres de manière à ce que l’on ne voit plus la terre.

Je place bien la paille autour des pieds de tomates et par dessus les goutteurs. La hauteur de la paille doit être de 10 cm pour que le paillage soit efficace.

pailler les tomates au pieds
bilan de la saison 2018 paillage

Voilà, le paillage des tomates est terminé. J’ai utilisé 2 ballots entier et 3/4 du troisième.

Étiquetage des pieds de tomates

pailler les tomates

J’avais laissé les étiquettes de semis pour identifier les pieds de tomate mais la paille les masque.

pailler les tomates avec étiquette à tomates

Je vais installer les étiquettes à tomates que j’ai confectionnées quelques semaines plus tôt.

Voilà, le paillage des tomates est terminé. Cela va permettre d’espacer les arrosages et surtout de m’éviter de longues séances de désherbage. Maintenant il faut attendre que les tomates se forment; ce qui ne va pas tarder!!!

10 réflexions sur « Pailler les tomates, une autre règle d’or du jardinier »

  1. Je vais prendre cette idée c’est année, je plante 80 pieds tout les ans avec goutteurs aux pieds et c’est surtout pour éviter le deserbage, qui est pénible …est ce que c est possible de pailler plus tôt ? Merci

    1. Bonjour, bien sur vous pouvez pailler dès la plantation. D’ailleurs c’est ce que je fait depuis 2 ans.
      Cela donne de bon résultat sur les mauvaises herbes. Le seul inconvénient c’est les merles qui prennent un malin plaisir à venir tout enlever… Je réfléchis à une autre méthode pour cette nouvelle saison.
      Cordialement.

      1. C’est vrai que les merles ne se gênent pas pour mettre un peu de bor..l dans le paillage.
        Vers chez moi, il y a une boite GEOCHANVRE qui fabrique une toile de chanvre que j’ai testé cette année et qui donne un bon résultat. Je l’ai essayé aussi avec les salades, et surtout pour me faire des allées. Fini les bottes pleines de terre.
        Bon, comme j’habite pas loin, je suis allé acheter un rouleau de déclassé, c’est encore mieux.

        1. Effectivement c’est une bonne alternative à la paille. Pour la saison prochaine, je vais y penser. J’ai mes allées remplies de mauvaises herbes et comme le sol est dur, elles sont difficiles à enlever.
          Merci pour cette idée.

          cordialement.

  2. Bonjour,
    J’ai commencé à pailler mon potager dont mes tomates. Je ne suis pas d’accord avec mon mari quant aux procédé… 🙂
    Lui me dit de prendre la paille (vieux ballot de paille herbes, non utilisable pour les animaux…) en « grosse tranche » et de la poser tel quel sur le sol et le goute à goute par dessus. Comme ça j’ai peur que l’eau n’arrive pas dans le sol.
    Moi j’aurai un peu desserré la paille et je l’aurai posé sur le goutte à goutte.
    Pourriez-vous m’aider un peu, je débute totalement dans le paillage !? Merci beaucoup et bonne journée

    1. Bonsoir,

      Effectivement, l’eau sera absorbée par la paille avant d’arriver au plante de tomate si vous mettez le goutte à goutte au dessus de la paille. Dans ce cas, si votre mari veut mettre de « grosses tranches de paille », il vaut mettre le goutte à goutte sous la paille. Ainsi le pied de tomate sera arrosé et la paille empêchera l’évaporation et la pousse des mauvaises herbes.

      Cordialement.

  3. Bonjour
    Est-ce que l’on.peut associer le paillage à du fumier de poulailler ? Et des crottes de chien !
    Merci d’avance votre réponse.

    1. Bonjour,

      Le principal est de garder les pieds des tomates au frais et la tête au soleil. Pour le fumier du poulailler et les crottes de chien, il faut que cela soit un minimum composté.
      Je vous conseille de mettre à part vos crottes de chiens et le fumier du poulailler le temps qu’ils se décomposent un minimum pour que cela soit bénéfique à vos plants de tomate.
      Notre fumier de poulailler, nous l’épandons en novembre.

      Cordialement.

  4. Je paille chaque année.
    Or cette année mes pieds de tomates pourrissent sous la paille, tellement il fait humide.
    Cela personne n’en parle nulle part.
    Plus jamais je ne ferai confiance au paillage.

    1. Bonjour, pour ma part je n’ai pas mis de paille cette saison mais une bâche plastique en guise de paillage. Pas pour éviter le pourrissement (cela ne m’est jamais arrivée) mais pour éviter que les oiseaux dégratent au pieds de mes tomates et enlèvent la paille.
      La paille reste un bon moyen de préserver les tomates de la sécheresse. Mais il existe d’autres types de paillage tout aussi efficace.

      Bien à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.