Une barrière naturelle pour protéger les plants de tomate, partie I

Par temps chaud et sec, les oiseaux recherchent des sources d’eau. Et devinez ce qu’il y a au jardin qui contient de l’eau en quantité importante? la TOMATE. Eh oui, la tomate est riche en eau, jusqu’à 95%!!! Pas étonnant que les oiseaux (de taille moyenne) comme les merles, les pies, les pigeons ou les tourterelles  viennent picorer les premières tomates rouges pour étancher leur soif. Ils sont plus attirés par les tomates rouges que par les autres couleurs. J’en parle par expérience. Il est donc nécessaire de prévoir une barrière naturelle (c’est mieux) pour empêcher les oiseaux de rentrer dans vos plants de tomates.

Quels sont les moyens pour protéger vos tomates des oiseaux?

il existe beaucoup de moyens pour protéger vos tomates des prédateurs:

  • Les filets: ils sont  très efficaces car ils assurent une protection aérienne et terrestre mais présentent beaucoup d’inconvénients comme l’installation. Il faut que la surface de votre jardin soit restreinte sous peine d’être obligé d’installer une volière mais pour garder cette fois-ci les oiseaux à l’extérieur. Autre inconvénient: la récolte est rendu compliquée car il faut remonter le filet pour atteindre les tomates, surtout que certaines variétés de tomates montent à plus de 1 m 80. On met déjà des filets aux fraises et si en plus on est obligé d’en mettre aux tomates, on n’a pas fini.

  • Les grillages: ils sont efficaces pour une protection terrestre. Ils empêchent l’intrusion par le sol. Beaucoup d’oiseaux, pour se déplacer au sol, sautillent. J’appelle cela une intrusion à pattes. Ils n’auront pas d’autres choix que de rentrer dans les tomates par voie aérienne. Le dispositif devra être complété par une protection aérienne. Et côté visuel, ce n’est pas top.

  • Les effaroucheurs:  Il y a les effaroucheurs sonores comme des radios pour simuler la présence des jardiniers, des appareils à ultrasons ou des effaroucheurs visuels  comme des chats pour faire croire qu’ils vont se faire dévorer par un prédateur s’ils mettent une patte dans la zone interdite. Malheureusement, les oiseaux s’habituent très vite et il faut régulièrement modifier leur emplacement ou alterner régulièrement entre les dispositifs.

  • Les répulsifs: soit en gel ou en spray, ils font fuire les oiseaux avec des huiles essentielles (pour une partie) mais ils sont très chers à l’achat et leur efficacité est encore à démontrer… Je ne pense pas qu’ils soient appropriés pour le jardin potager.

Donc il n’y a pas de dispositif parfait pour se prémunir des attaques des oiseaux sur nos tomates. Donc il faut combiner plusieurs dispositifs pour protéger correctement nos belles tomates des prédateurs. 

Une barrière naturelle et pourquoi pas?

On voit qu’il n’est pas simple de protéger nos tomates en une seule fois.  Je vous propose, pour protéger les tomates, une barrière naturelle terrestre pour un premier dispositif de protection:  une barrière à l’image du grillage mais en cumulant deux avantages. Ah là, je vous intéresse n’est ce pas?

Avec cette barrière naturelle terrestre (je le rappelle), nous ne défigurerons pas notre potager (comme avec des filets ou du grillage). Elle fera partie intégrante du jardin c’est un premier avantage. Et le deuxième, qui n’est pas des moindres, nous pourrons faire une récolte de légumes!!!

Ahh ahhh!!! Avez vous devinez? Vous donnez votre langue au chat?

Je vous propose d’installer des lignes de haricots nains autour de vos tomates.

Pourquoi des haricots nains? Les haricots nains fournissent une végétation dense lorsqu’ils sont semés rapprochés. Ils donnent beaucoup de feuilles et de tiges. Leurs hauteurs n’excèdent pas les 50 cm. Ils sont donc idéales. Ils vont combler le vide entre le sol et les plants de tomates qui sont souvent dégarnis vers le bas du plant.

sans barrière naturelle

Sans barrière naturelle terrestre

Avec barrière naturelle terrestre

avec barrière naturelle

Installer une barrière naturelle terrestre contre les oiseaux

Le but est d’avoir une barrière naturelle terrestre qui encercle les tomates. Donc, il va falloir semer serrer et ne pas laisser de point d’entrée. Voici l’installation de ma barrière naturelle terrestre. Je vais installer 4 barrières naturelles: Nord, Est, Sud, Ouest.

Je vais semer plusieurs sortes de variétés d’haricots nains: des haricots beurres, 2 variétés et des haricots verts, 2 variétés aussi dont une du Vietnam qui donne des haricots savoureux et sans fil. Au départ, j’ai prévu de semer des petits pois nains et des fèves. Mais la morphologie des petits nains n’auraient pas été idéale et encore moins les fèves qui atteignent au moins 1 m.

sachet de haricot pour la barrière naturelle
boite hv et HVV
plan de la barrière naturelle

Etape 1: Préparer le lieu du semis

La première étape est de donner un bon coup de râteau car le lieu de semis a été plus ou moins piétiner lors de la plantation des tomates. Et surtout d’installer un cordeau pour semer en ligne droite!!!

NORD

position du cordeau

EST

mise en place du cordeau

SUD

barrière naturelle sud avec cordeau

OUEST

barrière naturelle ouest avec cordeau

Etape 2: Creuser un sillon

A l’aide d’un bâton, je creuse un sillon de 2 à 3 cm de profondeur sur toute la rangée.

NORD

ligne nord creusée

EST

SUD

ligne sud creusé

OUEST

ligne ouest creusée

Etape 3: Semer les graines de haricots

Comme vu dans les paragraphes précédents, je sème les haricots très serrés et pour assurer le coup j’en sème parfois deux en même temps.

NORD

barrière nord semée

EST

ligne est semée

SUD

ligne sud semée

OUEST

ligne ouest semée

Etape 4: Arroser la rangée

J’arrose copieusement la rangée avec de l’eau de pluie. Le jardin est très sec. Il n’a pas plu depuis plusieurs semaines.

NORD

EST

ligne est arrosée

SUD

ligne sud arrosée

OUEST

ligne ouest arrosée

Etape 5: Arroser les lignes rebouchées et mettre une étiquette jardin

Après, je rebouche les lignes de haricots. Je tasse légèrement avec le dos du râteau. Je pose une étiquette jardin pour identifier chaque variété. Il me reste à arroser une dernièrement fois.

NORD

ligne nord terminée

EST

SUD

OUEST

ligne Ouest terminée

Etape 6: Installer un Système d'arrosage

Les haricots ont besoin d’une quantité d’eau importante et régulière. Donc j’ai installé des tuyaux d’arrosage poreux que j’ai détaillé dans mon article précédent.

NORD

système arrosage côté nord

EST

système d'arrosage côté est

SUD

tuyaux poreux côté ouest

OUEST

tuyau poreux côté sud

Quelques jours plus tard, la barrière naturelle est sortie de terre

Les haricots ont germés. mais mes rangées comportent des trous, soit des graines n’ont pas germé ou soit elles sont plus profondes et il faut attendre encore quelques jours.

Après avoir encore attendu quelques jours, les haricots ont maintenant presque 10 cm. Certaines graines on finit par lever et d’autres pas, ce qui me fait des trous. Je m’empresse de resemer des graines dans les trous.

Les haricots beurres sont plus en avance que les haricots verts. Ils ont tous bien levé.

trous dans la barrière naturelle ouest

NORD

barrière naturelle nord

EST

barrière naturelle est

SUD

barrière naturelle sud

OUEST

barrière naturelle ouest

Barrière naturelle après 3 semaines

Les haricots ont bien poussé et ils forment déjà une barrière bien compacte devant les rangées de tomates. Je suis très satisfaite et cela donne l’effet escompté alors qu’ils n’ont pas encore atteint leur maturité.

Le feuillage touffu des haricots devraient dissuader les indésirables de rentrer. Il me reste à installer une barrière aérienne pour les empêcher d’atterrir parmi mes tomates.

zoom sur la barrière naturelle ouest

NORD

barrière naturelle nord + 3 sem

EST

barrière naturelle est + 3 sem

SUD

barrière naturelle sud + 3 sem

OUEST

barrière naturelle ouest + 3 sem

About

You may also like...

Your email will not be published. Name and Email fields are required