18 septembre 2021

Ranger le matériel à tomates, c’est toujours une corvée

Après avoir arraché les plants de tomates, il faut ranger le matériel à tomates. Et là commence une corvée car il faut enlever, nettoyer et ranger. Tout ce que je n’aime pas. Et le plus souvent, le temps n’est pas de la partie. Il faut attendre qu’il ne pleuve pas, ce qui est rare en ce mois d’Octobre. Mais j’ai quand même réussi à avoir une éclaircie, histoire de faire des photos pas trop tristes. Dans mon article précédent, j’avais juste enlevé les plants de tomates et fait un tas. J’avais réussi encore à ramasser une cagette de tomate. Et mon jardin ressemblait à cela:

après avoir arracher b
après avoir arracher les plants de tomates

Ma mission (si je l’accepte, en fait je n’ai pas le choix) est de retirer les tuteurs à tomates, enlever le système d’arrosage et nettoyer les liens, les étiquettes et les supports à étiquettes. En aussi à ranger tout cela propre !!!!

Dernière petite récolte

J’ai ramassé les toutes toutes dernières tomates !!! Il me restait des tomate Roma, des tomates Dark Galaxy et des Blue Pear.

bruscetta avec BP

Avec la Blue Pear, j’ai fait des Bruschetta à la raclette (reste de raclette du week end) et au jambon cru. Une variante de la Bruschetta à la mozarella et Orange Queen.

Un vrai délice car la raclette nappe bien le pain frotté à l’ail et avec le jambon cru cela donne une bruschetta montagnarde !!!

tarte DG OR moza

Les tomates Dark Galaxy, qui se conservent étonnamment bien, je les ai préparé en tarte avec de la mozarella et des oignons rouges. Mon fils en a raffolé. C’est idéal pour une entrée individuelle. Elle est à refaire. Je me suis inspirée de la recette de Laurent Mariotte.

Il me reste les tomates Roma à utiliser. Je vais faire des boulettes de viande à la sauce tomate. C’est une recette de ma Belle-mère qui était une très bonne cuisinière.

récolte avant de ranger le matériel à tomates

Enlever les tuteurs

J’ai, pas loin de, 100 tuteurs à enlever, eh oui cela fait beaucoup !! C’est promis, pour la saison 2021, je réduis le nombre de pieds de tomate, peut-être de 20%? enfin, c’est l’objectif que je me suis fixée.

Pour enlever les tuteurs, rien de plus facile. Ils sont plantés avec 30 cm dans le sol. Un petit balancement de gauche à droite suffit pour les retirer. Pour les plus récalcitrants, je les tourne en plus.

Puis, je les passe au jet d’eau pour enlever la terre qui s’en va très facilement car elle est humide.

matériel à tomates tuteur sale

Je range les tuteurs à la vertical derrière mon cabanon. Ils sont déjà rouillés et donc ils ne craignent pas la pluie. Un des nombreux avantages qu’ont les tuteurs en fer à béton.

Retirer le système d'arrosage

Par contre là, cela ne va pas être une partie de plaisir car il va falloir tout démonter. Les tuyaux sont bien enfoncés dans les raccords. J’ai dû tirer de toutes mes forces pour pouvoir enlever les raccords. J’ai réussi pour les 3 premiers mais j’ai abandonné car trop dur. J’ai juste retiré les grandes longueurs de tuyaux.

tuyau avec raccord avant de ranger le matériel à tomates
zoom sur raccord
piquets enlevés sales pour ranger le matériel à tomates
piquets lavés pour ranger le matériel à tomates
tuyaux lavés et enroulés pour ranger le matériel à tomates
ranger le matériel à tomates

Tout de suite cela fait plus clair dans le jardin. Il reste les plants d’oeillets d’Inde que je laisse pour l’instant. Cela donne de la couleur au jardin. C’est aussi des couleurs d’automne. Finalement, ranger le matériel à tomates lorsqu’il fait beau, c’est agréable.

Laver les étiquettes à tomates et les ligatures

Pour le coup, vous pourriez me dire que je suis une maniaque car je lave et je fais sécher soigneusement les ligatures et les étiquettes à tomates et les étiquettes à semis. Elles sont en vente dans ma boutique (un peu de pub cela ne fait pas de mal !!). Donc je disais que je nettoie soigneusement les ligatures  principalement. J’utilise de l’eau javellisée pour détruire les maladies cryptogamiques (comme le mildiou pour ne citer que lui). Car des spores peuvent survivre à l’hiver (surtout qu’ils vont être rangés au sec dans une boite).

laver les étiquettes pour ranger le matériel à tomates

Les étiquettes sont séchées au soleil et au vent qui prend un malin plaisir à me les mettre à terre.

zoom sur nettoyer le matériel à tomates

Le tout sera ranger dans des boites à l’abri de la poussière jusqu’à la prochaine saison.

séchage des étiquettes à tomates

Ranger le matériel à tomates est terminé. Ouf!

Il reste du boulot encore dans le jardin. Je dois nettoyer maintenant la partie « potager » en enlevant les derniers pieds de courgettes, enlever les carottes restantes (j’ai prévu de faire du petit cochon salé et lentille, hummm). Je dois aussi mettre en pot tous mes pieds de ciboulette et en mettre au congélateur. Bref, encore quelques après midi à passer au grand air. Mais j’aime ça, donc tout va bien. Bon nettoyage à vous.